La nutrition et la santé sont deux concepts qui vont de pair, donc si vous vous demandez “Y a-t-il des aliments qui renforcent le système immunitaire”, la réponse est clairement OUI.

De nombreuses personnes sont pressées de minimiser la gravité de la situation en disant : “Si vous devez être infecté, ce sera fait. Vous ne pouvez rien faire”.

Cependant, les choses ne vont pas dans ce sens.

Vous remarquerez certainement qu’il y a des moments où vous vous sentez épuisé, et que votre corps (même votre esprit) ne fonctionne pas au maximum de ses capacités. Un moment qui risque fort d’être infecté par n’importe quel virus.

Votre corps semble fatigué, pas au mieux de sa forme, et a besoin d’un coup de fouet général.

De nombreux facteurs de la vie quotidienne chargent votre corps, ce qui entraîne un fonctionnement difficile. Le stress, la fatigue, une mauvaise alimentation, la pollution de l’air (qui joue également un rôle très important), le tabagisme, les abus, la sédentarité, le mauvais sommeil, la mauvaise psychologie, autant de conditions vécues quotidiennement et qui affectent votre corps de manière négative.

Le résultat est simple : votre corps atteint ses limites et commence à mal fonctionner.

Quelque chose de facile à comprendre, pendant l’exécution de la routine quotidienne, se sentir fatigué, en quelque sorte “lourd”, et vulnérable, sans énergie et avec une difficulté à se concentrer.

Qu’en est-il de l’alimentation et de son rôle dans le fonctionnement du système immunitaire.

Le système immunitaire – comme nous l’avons déjà souligné – reste bombardé par les conditions et les difficultés de la vie quotidienne, vous “privant” d’une énergie et d’une vitalité supérieures et précieuses.

Le régime alimentaire (et surtout une bonne nutrition) pourrait remplacer cette énergie en maintenant votre corps sain et actif.

Que signifie réellement “bonne nutrition” et quels sont les aliments qui renforcent le système immunitaire ?

Vous pourriez répondre immédiatement “Fruits & Légumes”.

Il est clair que les fruits et les légumes sont des éléments clés pour un organisme sain et fort ; cependant, ce n’est pas le seul besoin nutritionnel de votre organisme.

Le système immunitaire est le principal mécanisme de défense de votre organisme contre toute menace. Une fois qu’il a reconnu un élément “étranger” dans l’organisme, il déclenche la “guerre” contre lui, protégeant ainsi le bon fonctionnement de l’ensemble du système.

Les maladies saisonnières, la grippe, les virus, les infections, les allergies, les maladies graves (telles que le cancer et l’arthrite) sont prévenues par un système immunitaire fort.

Néanmoins, il s’agit d’un mécanisme très complexe de l’organisme qui n’est pas facile à décoder. Les scientifiques, pour trouver des moyens de l’améliorer, ont beaucoup étudié le système immunitaire.

De nos jours, alors que les menaces de germes et de virus toujours plus forts et plus résistants augmentent, il est particulièrement important de disposer d’un système immunitaire fort.

Une bonne alimentation est donc assurément constituée de fruits et légumes, mais ils ne sont pas les seuls.

Le corps a besoin d’une variété de nutriments, de minéraux, de vitamines et de fibres, de bonnes graisses, de minéraux, et même de sucres et de glucides.

Le thème de la nutrition – une alimentation correcte, équilibrée et saine – est plus complexe que vous ne le pensez. La nutrition est, en fait, une discipline distincte, une science assez complexe et très importante.

Une bonne nutrition suggère non seulement la consommation de bons aliments, mais exige également un bon timing sur la structure des repas ainsi qu’une combinaison intelligente des aliments (afin que l’un n’annule pas l’action de l’autre).

La création d’un plan de nutrition fonctionnelle assure l’absorption maximale des nutriments reçus du régime alimentaire offrant le plus dans votre organisme.

C’est donc vrai. Une bonne nutrition nécessite de l’expérience et des conseils appropriés!

Nutriments essentiels nécessaires

Nous analysons ici les nutriments essentiels qui contribuent à un organisme fort et sain ainsi qu’à un système immunitaire “prêt à combattre”.

Les nutriments de base dont une personne a besoin sont au nombre de 40 environ. Vous avez bien lu, 40.

Ces substances sont essentielles non seulement pour le bon fonctionnement de l’organisme, mais aussi pour la vie humaine.

Ci-dessous, les principales catégories dans lesquelles nous classons ces nutriments.

1ère catégorie : Protéines

They are of utmost importance for preserving human life, being almost 85% of our body composition. Proteins are involved in most of the body’s biochemical processes, playing a key role in the synthesis of other important compounds (such as hormones and enzymes).

Amino acids are their structural element, so divided into 2 subcategories:

  • complete proteins (containing all essential amino acids)
  • and incomplete proteins (containing only a number of essential amino acids)

The combination of foods may increase or decrease the meal’s biological value, so the proper composition of a meal is highly important.

We meet proteins mainly in foods of animal origin and their by-products. However, there are also plant-based foods.

Proteins of plant and animal origin have not exactly the same nutritional value, but both of them are equally important and essential for the organism.

Indeed, plant-derived proteins (though many think the opposite) outperform animal proteins, as they are of greater biological importance, enhancing the digestive system’s proper functioning.

These foods are legumes, soybeans, cereals, tempeh, peanuts (and peanut butter), almonds, chia seeds, oats, potatoes, cashews, avocado, spinach, corn, Brussels sprouts, broccoli and cauliflower.

Ils sont de la plus haute importance pour préserver la vie humaine, puisqu’ils représentent près de 85 % de notre composition corporelle. Les protéines sont impliquées dans la plupart des processus biochimiques du corps, jouant un rôle clé dans la synthèse d’autres composés importants (tels que les hormones et les enzymes).

Les acides aminés sont leur élément structurel, donc divisés en 2 sous-catégories :

les protéines complètes (contenant tous les acides aminés essentiels)
et des protéines incomplètes (ne contenant qu’un certain nombre d’acides aminés essentiels)
La combinaison des aliments peut augmenter ou diminuer la valeur biologique du repas, c’est pourquoi la bonne composition d’un repas est très importante.

Nous rencontrons les protéines principalement dans les aliments d’origine animale et leurs sous-produits. Cependant, il existe aussi des aliments d’origine végétale.

Les protéines d’origine végétale et animale n’ont pas exactement la même valeur nutritionnelle, mais elles sont toutes deux aussi importantes et essentielles pour l’organisme.

En effet, les protéines d’origine végétale (bien que beaucoup pensent le contraire) sont plus performantes que les protéines animales, car elles ont une plus grande importance biologique, améliorant le bon fonctionnement du système digestif.

Ces aliments sont les suivants : légumineuses, soja, céréales, tempeh, arachides (et beurre d’arachide), amandes, graines de chia, avoine, pommes de terre, noix de cajou, avocats, épinards, maïs, choux de Bruxelles, brocolis et choux-fleurs.

2ème catégorie : Hydrates de carbone

Les glucides se distinguent par le nombre de sucres qu’ils contiennent, ce qui permet de les classer dans différentes catégories.

C’est pourquoi nous avons :

  • les monosaccharides
  • disaccharides
  • et les polysaccharides
  • Beaucoup ont tendance à éliminer les glucides de leur alimentation pour obtenir une perte de poids rapide. Cependant, les glucides sont la principale source d’énergie de l’organisme, étant très importants.

La bonne chose à faire est de ne pas exclure les hydrates de carbone de l’alimentation, mais de les intégrer de manière équilibrée.

Cela signifie concrètement un apport qualitatif et quantitatif adéquat de glucides afin que l’organisme ne soit pas à court d’énergie bénéfique, sans pour autant affaiblir le système immunitaire.

En tant que source majeure d’énergie du système nerveux central (SNC), les glucides font partie d’un régime alimentaire équilibré visant à améliorer la santé.

Cela ne signifie pas nécessairement qu’il n’y a pas de “mauvais” hydrates de carbone.

Selon les conseils de l’Organisation mondiale de la santé, votre régime alimentaire doit comporter davantage de glucides complexes (oligosaccharides, polysaccharides et polyols) et moins de glucides simples (monosaccharides et monosaccharides).

Un apport adéquat en glucides stimule le taux métabolique de l’organisme, maintient l’organisme en bonne santé et plein d’énergie, renforçant ainsi sa protection contre les dangers extérieurs (virus, maladies, rhumes).

Nous introduisons les glucides dans notre alimentation en consommant davantage de fruits, de légumes, de céréales complètes, de noix, de légumineuses, de patates douces, de lait de soja, de quinoa, de noix de cajou, de produits laitiers, de pois et d’arachides.

3ème catégorie : Vitamines

Les vitamines sont un élément essentiel pour un organisme fort et fonctionnel.

Sans elles, les fonctions de l’organisme ne peuvent pas fonctionner correctement, ce qui entraîne automatiquement des problèmes de santé.

Lorsque l’organisme manque de vitamines essentielles (même s’il ne les reçoit pas correctement), il ne peut pas synthétiser les coenzymes nécessaires, ce qui entraîne l’incapacité de remplir certaines des fonctions de base de l’organisme et aboutit à son dysfonctionnement.

L'”avitaminose” – une affection caractérisée par une carence en vitamines essentielles – est une maladie très grave, dont les conséquences sur la santé d’une personne sont très importantes.

Il existe deux sous-catégories principales :

les liposolubles (vitamine A, vitamine K, vitamine E et vitamine D)
hydrosoluble (vitamine C, acide folique, vitamines du complexe B, acide nicotinique et biotine)
Chaque vitamine est présente dans différents aliments et renforce le système immunitaire de manière différente, alors que la réception de chacune d’entre elles est très importante pour le bon fonctionnement de l’organisme tout entier.

Les vitamines sont présentes dans des aliments tels que les œufs (principalement les crocus), les légumes à feuilles vertes, le poivre (principalement le poivron rouge), le potiron, les carottes, le melon, le foie, la mangue, les poissons gras, les produits laitiers, l’huile de foie de morue, le beurre et la margarine enrichie.

Vitamines B complexes – composées de 8 vitamines présentes dans différents aliments.

B1 (Thiamine) : asperges, lentilles, foie, pois, haricots verts, graines

B2 (Riboflavine) : oeufs, brocolis, choux-fleurs, asperges, épinards, amandes

B3 (niacine) : dinde, poulet, poisson gras, betterave, avocat, graines, champignons, petits pois

B5 (acide pantothénique) : graines, foie, champignons, avoine, brocoli, chou-fleur, avocat, poisson gras, choux de Bruxelles

B6 (pyridoxine) : poivrons (toutes les couleurs), bananes, choux-fleurs, brocolis, poulet, prunes, avocats

B8 (Biotine) : foie, œufs, produits laitiers, poisson gras, avocat

B9 (acide folique) : brocolis, choux-fleurs, choux de Bruxelles, asperges, lentilles, foie, arachides (et beurre d’arachide), légumes à feuilles vertes, gombo, bananes, tous les agrumes, épinards, safran, graines de maïs, noix, carottes (crues), raisins secs, champignons, courgettes, riz (brun)

B12 (Kovalamine) : poissons gras, fruits de mer

La vitamine C se trouve dans les agrumes, les poivrons rouges, le kiwi, la goyave, le persil, le thym, les légumes à feuilles vertes, le brocoli, le chou-fleur, les choux de Bruxelles et les cerises Acerola.

La vitamine D est principalement reçue du soleil par un processus de notre peau.

Cependant, il existe aussi des aliments – surtout en hiver – qui aident l’organisme à consommer cette précieuse vitamine de manière appropriée.

On la trouve principalement dans le poisson, les œufs (dans le jaune), le foie, les produits laitiers (enrichis), les champignons, les céréales, l’avoine et l’huile de maïs.

La vitamine E est présente dans les légumes à feuilles vertes, les graines, les huiles végétales, les noix, les céréales (enrichies), les jus de fruits (enrichis) et les légumineuses.

Vitamine K obtenue principalement à partir des légumes à feuilles vertes, des algues, du soja, des œufs, des fromages à pâte molle, des épinards, du brocoli, du chou, du poisson, des produits laitiers (entiers), de la ciboulette, des oignons, des choux de Bruxelles, de la betterave, des asperges, du concombre et des prunes.